Université de Gembloux Bibliothèque

BICTEL/e - FUSAGx
Serveur institutionnel des thèses de doctorat



Nouvelles thèses
dans BICTEL/e - FUSAGx
  • Durieux, Delphine - Etude des mécanismes responsables du comportement agrégatif d’Harmonia axyridis (Pallas) (Coleoptera : Coccinellidae)
  • Pochet, Bernard - La littérature scientifique dans la formation des Gembloux. Vingt années d'évolution du concept d'Information Literacy/Scholarly publication in the education of bioengineers at Gembloux. Twenty years of evolution of the concept of Information Literacy.
  • Mignon, Jacques - ETUDE LONGITUDINALE DE LA MOTIVATION D'ÉTUDIANTS UNIVERSITAIRES DE 1ÈRE ANNÉE
Présentation Recherche thèse Dépôt thèse Accès
gestionnaires
 
Page de résumé pour FUSAGxetd-11202007-163648

Auteur : Tiébré, Marie-Solange
E-mail de l'auteur : tiebre.ms@fsagx.ac.be
URN : FUSAGxetd-11202007-163648
Langue : Français/French
Titre : Hybridation et dynamique des populations chez les renouées du Japon: Espèces non-indigènes invasives du genre Fallopia Adans. (Polygonaceae) en Belgique / Hybridization and dynamics of populations of the Japanese knotweeds: Alien invasive species of the genus Fallopia (Polygonaceae) in Belgium
Intitulé du diplôme : Doctorat en Sciences agronomiques et ingénierie biologique
Jury :
Nom : Titre :
Baudoin, Jean-Pierre Membre du jury/Committee Member
Bodson, Monique Membre du jury/Committee Member
du Jardin, Patrick Membre du jury/Committee Member
Haubruge, Eric Membre du jury/Committee Member
Meerts, Pierre Membre du jury/Committee Member
Mergeai, Guy Membre du jury/Committee Member
Théwis, André Président du jury/Committee Chair
Mahy, Gregory Promoteur/Director
Mots-clés :
  • seed rain/pluie de graines
  • spatial dispersal/dispersion spatiale
  • sexual reproduction/reproduction sexuée
  • speciation/spéciation
  • clonality/clonalité
  • polyploidy/polyploïdie
  • hybridization/hybridation
  • morphology/morphologie
  • genetic/génétique
  • systematic/systématique
  • biological invasion/invasions biologiques
  • plant ecology/écologie végétale
  • landscape ecology/écologie du paysage
  • evolutionary biology/biologie évolutive
  • dynamics of population/dynamique des populations
  • Population biology/biologie des populations
  • population genetic/génétique des populations
  • seed bank/banque de graines
  • seed dormancy/dormance des graines
  • ploidy level/niveau de ploïdie
  • germination and seedling survival/germination et survie des plantules
Date de défense : 2007-10-24
Type d'accès : Public/Internet
Résumé :

The Japanese knotweeds are invasive alien clonal species originating in Asia (Japan, Korea, Taiwan and Nord of China). They were introduced in Europe at the beginning of the 19th century. They are now some of the most troublesome invasive alien species in Europe and in the United States. In Belgium, a complex of four taxa and a hybrid represents them. All these taxa take part in the pattern of invasion and represent an excellent opportunity for studies of population biology in Western continental Europe. The presence from at least three taxa and a hybrid is confirmed by cytological, genetic and morphological studies. Vegetative reproduction is recognized as the main mode of reproduction and expansion of these taxa in the introduce range. However, interspecific hybridization events are observed confirming the restoration of the sexual reproduction by hybridization within this complex species in Belgium. Hybrid F. x bohemica with various ploidy levels from tetraploid to octoploid is observed. An increase in genotypic and morphological diversity is shown at the hybrid F. x bohemica which missed with the parental species. This could increase the potential of Japanese knotweeds to adapt to the new environment and contribute to the invasive success of these taxa in Belgium. Assignment test indicates a genetic pool differentiated at the hybrid F. x bohemica and not a mixture of the genetic pool of the parental species as expected for hybrid taxa. Hybrid F. x bohemica has always been considered as rare in Belgium and of horticultural origin. An analysis of the spatial distribution shows that hybrid F. x bohemica is widespread in Belgium and that its abundance depends on the areas. An analysis of extent of differentiation between groups of hybrid geographically distant could not provide proof of an independent evolution of hybrid populations under limited gene flow. An analysis of the sexual reproduction capacity and dispersal of seeds shows important production of viable seeds and consequent seed rain. Hybrid seeds may be dispersed beyond 16m, leading the possibility of founding new individuals and to contribute to the invasive success of these taxa. However, a trend towards decreasing germination rate is shown after a cold period. An analysis of the distribution at the landscape scale shows that the dynamics of colonization of habitats patches by Japanese knotweeds rising mainly from clonal propagation in spite of important pressure of propagule. The knotweeds prefer human disturbed habitats with a clear prevalence of communication routes. This leads the possibility of dispersing towards the adjacent habitats patches. A high dynamics of establishment of propagule was not observed at the hybrid plants compared with the parents plants in spite of the increase in genotypic diversity and the consequent pressure of propagule. Lastly, proposals for the integrated management of these taxa are proposed in the Belgium context. Their management will have first to identify hybrids and taxa involved. Emasculation and management of the existing clones represent solutions to prevent flowering and expansion of these taxa. An active management of disturbed habitats may represent alternative to prevent the invasion by Japanese knotweeds / Les renouées du Japon sont des espèces clonales non-indigènes originaires d’Asie (Japon, Corée, Taiwan et Nord de la Chine). Elles ont été introduites en Europe au début du 19è siècle. Elles font désormais partie des espèces non-indigènes les plus invasives en Europe et aux Etats Unis. En Belgique, elles sont représentées par un complexe de quatre taxons et un hybride. Tous ces taxons participent à la dynamique d’invasion et représentent un modèle d’intérêt pour les études de biologie des populations en Europe continentale occidentale. La présence d’au moins trois taxons et un hybride est confirmée par des études cytologiques, génétiques et morphologiques. La reproduction végétative est reconnue comme le principal mode de reproduction et d’expansion de ces taxons dans la zone d’introduction. Toutefois, des phénomènes d’hybridation interspécifique sont observés confirmant la restauration de la reproduction sexuée par hybridation au sein de ce complexe d’espèces en Belgique. L’hybride F. x bohemica avec différents niveaux de ploïdie, du tétraploïde à l’octoploïde, est observé. Un accroissement de la diversité génotypique et morphologique qui manquait aux espèces parents est démontré chez l’hybride F. x bohemica. Ceci pourrait augmenter le potentiel des renouées du Japon à s’adapter au nouvel environnement et contribuer au succès invasif de ces taxons en Belgique. Un test d’assignation indique un pool génétique différencié chez l’hybride F. x bohemica et non un mélange du pool génétique des espèces parentales comme attendu dans le cadre de taxons hybrides. L’hybride F. x bohemica a toujours été considéré comme rare en Belgique et d’origine horticole. Une analyse de la répartition spatiale montre que l’hybride F. x bohemica est très répandu en Belgique et que son abondance dépend des régions. Une analyse de l’étendue de la différenciation entre groupes d’individus hybrides géographiquement distants n’a pas pu fournir de preuve d’une évolution indépendante des populations hybrides sous un flux de gènes limité. Une analyse de la capacité de reproduction sexuée et de dispersion des graines démontre une production importante de graines viables et une pluie de graines conséquente. Les graines hybrides sont capables de se disperser à plus de 16m, laissant la possibilité de fonder de nouveaux individus et de contribuer au succès invasif de ces taxons. Cependant, une tendance à la diminution du potentiel de germination est observée après une période de froid chez ces taxons. Une analyse de la distribution à l’échelle du paysage a permis d’interpréter la dynamique de colonisation des taches d’habitats par les renouées du Japon comme relevant principalement de la propagation clonale malgré une pression de propagule importante. Les renouées du Japon préfèrent les habitats perturbés par l’homme avec une nette prédominance des réseaux linéaires de communications. Ceci laisse ensuite la possibilité de se disperser vers les taches d’habitats adjacents. Une dynamique d’établissement de propagules plus importante n’a pas été observée chez les plants hybrides comparées aux plants parents malgré l’accroissement de diversité génotypique et la pression de propagules considérable. Enfin, des pistes pour la gestion intégrée des renouées du Japon en Belgique sont proposées. Cette gestion devra en priorité identifier les hybrides et les taxons en présence. Des mesures d’émasculation et de gestion des clones existants pourraient constituer une solution pour empêcher la floraison et l’expansion de ces taxons. Une gestion active des habitats perturbés pourrait représenter une alternative pour prévenir l’invasion par les renouées du Japon

Autre version :
Fichiers :
Nom du fichier Taille Temps de chargement évalué (HH:MI:SS)
Modem 56K ADSL
[Public/Internet] 193.pdf 319.99 Kb 00:00:45 00:00:01
[Public/Internet] These_tiebre.pdf 8.68 Mb 00:20:40 00:00:46

Bien que le maximum ait été fait pour que les droits des ayants-droits soient respectés, si un de ceux-ci constatait qu'une oeuvre sur laquelle il a des droits a été utilisée dans BICTEL/e FUSAGx sans son autorisation explicite, il est invité à prendre contact le plus rapidement possible avec le Bibliothécaire en chef de la FUSAGx.


Rechercher dans BICTEL/e


© Réseau des Bibliothèques de l'ULg, Grande traverse, 12 B37 4000 LIEGE