Université de Gembloux Bibliothèque

BICTEL/e - FUSAGx
Serveur institutionnel des thèses de doctorat



Nouvelles thèses
dans BICTEL/e - FUSAGx
  • Durieux, Delphine - Etude des mécanismes responsables du comportement agrégatif d’Harmonia axyridis (Pallas) (Coleoptera : Coccinellidae)
  • Pochet, Bernard - La littérature scientifique dans la formation des Gembloux. Vingt années d'évolution du concept d'Information Literacy/Scholarly publication in the education of bioengineers at Gembloux. Twenty years of evolution of the concept of Information Literacy.
  • Mignon, Jacques - ETUDE LONGITUDINALE DE LA MOTIVATION D'ÉTUDIANTS UNIVERSITAIRES DE 1ÈRE ANNÉE
Présentation Recherche thèse Dépôt thèse Accès
gestionnaires
 
Page de résumé pour FUSAGxetd-02152011-092252

Auteur : Parisi, Olivier
E-mail de l'auteur : Olivier.Parisi@doct.ulg.ac.be
URN : FUSAGxetd-02152011-092252
Langue : Français/French
Titre : Molecular characterization of the host-pathogen relationships involved during an infection of GF-305 peach trees by the Peach latent mosaic viroid (PLMVd)/Caractérisation moléculaire des relations hôte-pathogène impliquées durant une infection de plants de pêcher GF-305 par le viroïde de la mosaïque latente du pêcher (PLMVd)
Intitulé du diplôme : Doctorat en Sciences agronomiques et ingénierie biologique
Jury :
Nom : Titre :
Dequiedt, Frank Membre du jury/Committee Member
du Jardin, Patrick Membre du jury/Committee Member
Lepoivre, Philippe Membre du jury/Committee Member
Perreault, J-P., (Université de Sherbrooke - Canada) Membre du jury/Committee Member
Stegers, G., (Université de Düsseldorf - Allemagne) Membre du jury/Committee Member
Baudoin, Jean-Pierre Président du jury/Committee Chair
Jijakli, Haisam Promoteur/Director
Mots-clés :
  • virologie/virology
  • viroïde/viroid
  • relation hôte-pathogène/host-pathogen relationship
  • pêcher/peach
  • gene silencing/extinction de gène
  • PLMVd
Date de défense : 2011-03-11
Type d'accès : Public/Internet
Résumé :

Le viroïde de la mosaïque latente du pêcher (PLMVd) est un pathogène mondialement répandu et responsable de pertes (directes et indirectes) relativement importantes au niveau de la culture des pêchers. Cependant, peu de données sont actuellement disponibles en ce qui concerne d’une part le(s) déterminant(s) de pathogénicité de ce viroïde et d’autre part les éventuels mécanismes de résistance des plantes vis-à-vis des viroïdes. L’approche originale de ce travail a été de jeter les bases de cette double caractérisation. Dans un premier temps, le rôle du pseudo-nœud P8, commun à tous les variants du PLMVd actuellement séquencés, a été étudié par mutagenèse dirigée. Dans un second temps, la réponse moléculaire de plants de pêchers infectés par des variants de pathogénicités différentes a été caractérisée par le biais de la cDNA-AFLP. L’objectif principal de cette thèse était d’identifier une voie métabolique éventuellement impliquée dans la résistance des plants de pêcher contre ce viroïde.

Au terme de ce travail, il est apparu que le pseudo-nœud P8 était impliqué soit dans la stabilité du viroïde au sein des cellules infectées soit dans la réplication du viroïde. En effet, le variant inoculé présentant un pseudo-nœud déstabilisé a montré une réplication réduite au cours des douze mois de l’étude. De plus, bien que le viroïde muté soit présent dans les plantes inoculées, aucun symptôme n’a été observé. Il est cependant trop tôt pour déterminer si cette latence apparente est due à une quantité trop faible du viroïde ou bien à une implication du pseudo-nœud dans la pathogénicité du viroïde.

La caractérisation de l’expression des gènes de plants de pêchers infectés par des variants de pathogénicité différente a permis de montrer que le PLMVd réprimait des gènes impliqués dans la photosynthèse et en particulier dans la protection des deux photosystèmes. Cette expression particulière des gènes des plantes infectées peut être mise en relation avec les symptômes de chlorose et de mosaïque s’exprimant au cours d’une infection par le PLMVd. Cependant, nous ne pouvons encore affirmer avec certitude si elle est une cause ou une conséquence de ces symptômes. De même, la cDNA-AFLP a permis de mettre en évidence la répression de protéines de choc thermique (HSPs) dans les feuilles symptomatiques. Ces protéines jouent généralement un rôle dans le repliement des protéines ainsi que dans leur assemblage, leur déplacement, leur stabilisation et leur dégradation. La régulation de leur expression peut donc avoir une grande influence dans les plantes infectées et, peut-être, jouer un rôle dans l’expression des symptômes. De même, le gène codant pour une novel cap-binding protein (nCBP) est apparu sous-exprimé dans les feuilles symptomatiques. Le rôle de ces protéines est encore mal connu mais elles pourraient intervenir dans la régulation de la traduction des ARNm. Leur répression peut donc également avoir un impact important et déstabiliser diverses voies métaboliques. Enfin deux gènes codant clairement pour des protéines de défense des plantes ont été identifiés. Il s’agit d’un gène codant pour un intermédiaire de la thiamine (impliquée dans le déclenchement de la SAR, surexprimé dans les feuilles asymptomatiques) et d’un autre gène codant pour une protéine inhibitrice des polygalacturonases (sur-exprimé dans les feuilles symptomatiques). Le rôle exact de ces protéines dans la protection des plantes vis-à-vis du viroïde n’est cependant pas encore clair.

Ce travail constitue une première étude des relations hôte-pathogène établies durant une infection de plants de pêcher par le PLMVd. C’est également le premier, à notre connaissance à avoir analysé l’expression des gènes de plantes infectées en fonction des symptômes observés./ The Peach latent mosaic viroid (PLMVd) infects peach trees in all production areas. This pathogen is responsible of direct and indirect crop losses. However only a few data are available as regards on one hand the determinant of pathogenicity of this viroid and on the other hand the resistance mechanisms of plants against this pathogen. The original approach of this work was to give the foundation of this double characterization. Firstly, the role of the P8 pseudoknot, present in every sequenced PLMVd, was studied by directed mutagenesis. Secondly, the molecular response of different peach trees infected by different variants was evaluated by the use of the cDNA-AFLP. The main objective of this thesis was to identify a metabolic pathway implicated in the plant defence against the PLMVd.

In the term of this work, it seemed that the P8 pseudoknot was implicated either in the stability or in the replication of the viroid into the infected cells. Indeed, the inoculated variant (with a destabilized pseudoknot) has shown a reduced replication during the cultural season. In spite of the presence of the mutated variant in the plants, no symptom was observed on the peach tree leaves. However, we cannot conclude if this absence of symptom is due to the low viroid quantity either to an implication of the pseudo-knot in the pathogenicity of the PLMVd.

The characterization of the gene expression in the infected peach trees has allowed to highlight that the PLMVd represses genes implicated in the photosynthesis and more specifically genes involved in the protection of the two photosystems. This particular gene expression in the infected leaves was linked to the chlorosis and mosaic induced by the PLMVd. However, we cannot conclude with certitude if these symptoms are a cause or a consequence of this particular genes expression. The cDNA-AFLP has also allowed to identify the repression of genes coding for heat shock proteins (HSPs) in symptomatic leaves. These proteins generally have a role in the protein folding, assembly, translocation, stabilization and degradation. The regulation of their expression may have a great influence in the infected plants and, maybe, play a role in the symptoms expression. The gene coding for the novel cap-binding protein (nCBP) was also identified has repressed in the symptomatic leaves. The biological role of these proteins is unclear but it seems that these proteins act in the regulation of the mRNA translation. The repression of nCBP may thus have an important impact and to destabilize various biological pathways. Finally, two genes implicated in the plant defence were identified. One coding for a polygalacturonase inhibitor (over-expressed in symptomatic leaves) and the other one coding for a thiamine intermediate (involved in the SAR and over-expressed in the non-symptomatic leaves). The role of these proteins in the plant defence against the PLMVd is however unclear.

To our knowledge, this is the first work where the host-pathogen relationship established during a PLMVd infection are studied. This is also the first time were the gene expression is linked to the viroid-induced symptoms.

Autre version :
Fichiers :
Nom du fichier Taille Temps de chargement évalué (HH:MI:SS)
Modem 56K ADSL
[Public/Internet] GlobalThesis_depot_final_final.pdf 3.79 Mb 00:09:01 00:00:20

Bien que le maximum ait été fait pour que les droits des ayants-droits soient respectés, si un de ceux-ci constatait qu'une oeuvre sur laquelle il a des droits a été utilisée dans BICTEL/e FUSAGx sans son autorisation explicite, il est invité à prendre contact le plus rapidement possible avec le Bibliothécaire en chef de la FUSAGx.


Rechercher dans BICTEL/e


© Réseau des Bibliothèques de l'ULg, Grande traverse, 12 B37 4000 LIEGE